Cap sur La Gomera!

Un voyage à la Gomera pour ouvrir quelques voies et mesurer le potentiel de l’ile en matière de grimpe. Cela faisait déjà un bon moment que le projet germait au sein de l’équipe d’El Ocho et nous avons eu la chance de le concrétiser, il y a quelques semaines de cela, grâce à la venue de deux amis français, Denis Roy et Virginie Hernandez, qui aura servie de prétexte pour démarrer l’aventure!

IMG_3569

Nous avons donc pris le large, direction La Gomera, sans trop savoir ce que nous allions découvrir.

IMG_3579

Le voyage a commencé avec l’exploration du Roque Agando. Cette formation volcanique d’environs 180m de haut offre un rocher généralement compact et adhérent.

IMG_3587

Parmi les différentes lignes que nous avons repérées, répétées ou ouvertes, une est à retenir : « Agate cagando » (5 sup max) une belle voie en 4 longueurs, sur du bon ailloux et avec un panorama exceptionnel à l’arrivée.

IMG_20160326_184410

La voie commence dans un très beau dièdre un peu engagé et se poursuit dans une alternance de passages verticaux relativement faciles et de petits dièdres parfois un peu bloc.

IMG_20160328_130825

 

 

IMG_20160328_140601

Nous avons réalisé ce qui semble être la première ascension de cette ligne et avons passer un bon moment à la débarrasser des rochers dangereux et autres mottes de terres gênant le placement des coinceurs.  Ceux qui voudraient se laisser tenter par l’aventure ont ainsi la voie libre et trouveront le croquis parmi les photos ci dessous.

IMG_20160328_155406

Mais la vraie surprise du voyage est apparue par hasard (comme toute bonne surprise qui se respecte !). C’est au cours d’un trail-footing d’exploration qu’Alexandre Aminot (3e mousquetaire français membre de cette expédition Gomeresque) a repéré une falaise de basalte orangé à l’apparence brute et imposante, située au limite du parc de Garajonay.

IMG_3625

Cette paroi composée de piliers hexagonaux, véritable orgue basaltique sur plusieurs niveaux offre un rocher ultra-compact et lisse.

IMG_3621

Entre chaque pilier s’est formé de longues fissures rectilignes de quelques millimètres ou centimètres (pas toujours assez grandes pour coincer les doigts). Ces fissures offrent un terrain de jeu magique pour les mordus de la fissure et des coinceurs.

IMG_3680

Les voies sont majoritairement difficiles (6 sup minimum) et l’équipement y est prohibé. Nous nous sommes donc contentés d’ouvrir les fissures qui nous ont parus les plus belles et les plus accessibles, en terrain d’aventure, dans le plus pur esprit de l’escalade traditionnelle.

IMG_3633

Cependant, des irréductibles ont bravé l’interdiction d’équiper et nous avons donc eu la surprise de trouver là-bas quelques voies déjà boltés avec des plaquettes de 8mm légèrement oxydés mais dans un état plus que correct. Les plus téméraires pourront donc profiter de ces 6 voies équipés dans le 7 sup / 8.

IMG_3663

Notoriété oblige, nous sommes aussi partis à la découverte du Roque Cano, le plus connu de l’ile.

IMG_20160327_193638

Nous y avons répété quelques jolies voies et repéré des lignes potentiellement intéressantes mais nécessitant plus de temps et d’énergie que nous en avions en cette fin de semaine.

IMG_20160327_152840

P1070029

On garde donc ces projets dans un coin de la tête pour une prochaine aventure gomeresque.

P1070094

Reste à voir quels seront les motivés à participer au prochain voyage !

P1070011

Comments are closed.

Incentivos

Actividades para empresas o grupos

Actividades con niños

Disfrutar jugando en la naturaleza

Salidas guiadas

Con Técnico de escalada en roca

Viajes

¿Dónde quieres ir a escalar?